Orbes

Publié le par Frédéric L.

C'est le physicien Klaus Heinemann, ancien chercheur à la NASA, qui a découvert il y a quelques années ces étranges cercles blancs sur des photos prises par sa femme. Initialement, Heinemann pensait qu'il s'agissait de poussières ou de problèmes de pixelisation mais après une étude approfondie, son avis est aujourd'hui radicalement différent.

D'après lui, les orbes sont une forme d'intelligence paranormale et une preuve que le monde des esprits existe vraiment. "Pour moi, il ne fait aucun doute que les orbes sont un des phénomènes les plus significatifs jamais observé par l'humanité pour démontrer l'existence d'une 'autre réalité'", explique Heinemann.

Pour découvrir comment Heinemann est arrivé à cette conclusion, il faut lire son livre 'The Orb Project', qu'il a co-signé avec le théologien irlandais Miceal Ledwith. Les deux experts ont analysé des centaines de photos couleurs où apparaissent différents types d'orbes. Les résultats de cette enquête fascinante permettent d'en savoir plus sur la forme et les caractéristique des orbes. 'The Orb Project' démontre de façon convaincante que le monde réel n'est qu'une infime partie d'une dimension beaucoup plus vaste et que les orbes appartiennent à une réalité hors de portée de notre perception habituelle.

Mais l'explication la plus folle est celle du Professeur William Tiller, un naturaliste de l'Université de Stanford, en Californie. Ces 35 dernières années, Tiller s'est consacré à l'étude de la conscience et de la matière. Il affirme que nos yeux ne peuvent percevoir que 10 % de la réalité. Ce qui s'expliquerait par le fait que notre vision n'est efficace que dans une partie limitée du spectre électromagnétique. Nous ne discernons par exemple pas les ondes radio, mais nous savons qu'elles existent. Pour croire aux phénomènes que nous ne pouvons pas distinguer à l'oeil nu, nous utilisons des appareils scientifiques. Depuis l'apparition de la photographie digitale, il est devenu clair que les appareils photos permettent de révéler l'existence de choses que nous ne voyons pas à l'oeil nu. Comme les orbes, par exemple.

Suite de l'article ici

Cette photo a été prise le 23 Mars 2022, sur l'île de La Réunion, entre Saint-Louis et La Plaine des Grègues, le jour de mes 49 ans.
Je vois près du soleil, en orbes régulières la constellation de Persée. Je sais que cette constellation n'est visible que dans l'hémisphère nord, là où je suis né... 
D'un point de vue symbolique, le mythe de Persée évoque la fin d'un cycle.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article