Les flamboyants à La Réunion

Publié le par Frédéric L.

Les flamboyants à La Réunion
Depuis quelques semaines, les fleurs rouges ont refait leur apparition. Au bord des routes, au coin d’une rue, la couleur rouge écarlate, les flamboyants fleurissent.
Vert pendant une bonne partie de l'année, il passe incognito. Mais quand à la fin de l'année, il fleurit, le rouge vif et flamboyant est synonyme de fêtes. Là, tous les réunionnais le savent, Noël va arriver ! 

 

L'espèce dite "flamboyant", elle est originaire de Madagascar. Il a été importé par Jean-Michel Claude Richard, vers 1840 lorsqu’il était directeur du jardin du Roy (ancien Jardin de l’Etat). Il introduit ainsi 3000 espèces de plantes sur l’île et permis au jardin du Roy de connaître son âge d’or au début du XIXème siècle, d’après le conseil général. Son vrai nom est le "Delonix regia" de la famille des "Caesalpiniacées". L'arbre - ou le pieds de bois comme on dit ici- peut facilement monter à 10 mètres de hauteur.
 
 
 La légende du Flamboyant
 Il y a longtemps, très longtemps, Le Grand Génie d’Afrique, décida de créer une belle foret avec des arbres divers, et pleine de petits oiseaux.
 Il travailla en séries, en créant d’abord des bois divers, acajou palissandre fromager etc …puis des feuilles diverses, puis des fleurs, puis des plumes….
 Et il vint monter sur place ses arbres et ses oiseaux.
 Mais on peut être un Grand Génie et être un peu tête en l’air. Il avait mal compté. 
 Il constata qu’il avait un bois pour lequel il n’avait plus de feuilles ni de fleurs.
 Il n’était vraiment pas beau cet arbre sans fleur, ni feuille ! Et comme les arbres ne sont pas toujours gentils, ils se moquèrent de lui et le baptisèrent : Le Laid.
 Il était très malheureux Le Laid . Il avait bien demandé aux oiseaux de venir se percher sur ces branches….Mais que voulez vous, les oiseaux préféraient aller sur les arbres qui avaient des feuilles pour les protéger de la pluie et du soleil, et des fruits pour les nourrir….Alors le laid tout nu au milieu des autres ne pouvait que pleurer un peu de sève, seul sans ami.
 Un jour un orage terrible éclata sur
la Foret.
 La foudre tomba et mit le feu aux grandes herbes. Tous les oiseaux qui picoraient sur la terre, s’envolèrent et voulurent se mettre à l’abri des flammes en se perchant sur les arbres.
 Mais les arbres dirent aux oiseaux : non. Nous ne voulons pas que vous veniez sur nos branches. Votre poids risque de les courber vers le sol, et elles brûleront. Allez vous en !!!
 C’est alors que Le laid leur dit :
 «  Venez, venez, petits oiseaux perchez vous sur mes branches, et pour une fois, avec vos plumes de toutes les couleurs, je serai le plus bel arbre de la foret »
 Et les oiseaux vinrent sur le Laid, qui pour la première fois depuis sa naissance était follement heureux.
 Lorsque l’incendie fut éteint, tous les oiseaux de la foret étaient sauvés.
 Le Grand Génie, sut évidemment  tout ce qui s’était passé.
 Il vint voir Le Laid et lui dit :
 « Grand merci . Grâce à toi, tous mes oiseaux sont vivants. Je veux faire quelque chose pour toi. Je vais créer une fleur et des feuilles . Et pour que l’on voit bien tes fleurs, tes feuilles ne pousseront qu’après la floraison »
 « Je veux  que l’on se souvienne du courage dont tu as fait preuve . Je vais donner à ta fleur, la couleur du feu ».
 Le Grand génie donna à la fleur la couleur du feu.
 Et l’arbre prit le nom de Flamboyant.
 C’est un oiseau mouche qui m’a pépié cette histoire, que dans sa famille, me dit il, on se raconte depuis des millénaires et des millénaires.
 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
magique cordialement
Répondre
F
:) merci