Les tortues marines à l'honneur ce week-end, rendez-vous à Kelonia

Publié le par Frédéric L.

Les tortues marines à l'honneur ce week-end, rendez-vous à Kelonia
Ce week-end des 7 et 8 juillet 2018, Kélonia fête la journée des tortues marines. Organisées depuis maintenant 20 ans, ces journées ont pour objectifs de sensibiliser les visiteurs à la protection des tortues marines et de leur habitat.
Cette 20ème édition est placée sous le signe du plan de restauration des plages de ponte de tortues marines, mené conjointement par Kélonia et le Centre d’études et de découvertes des tortues marines (CEDTM).
Durant ce week-end, de nombreuses animations sont prévues pour tous les publics. L'accès à Kelonia se fera au tarif de 5 euros.
Voici les différentes animations proposées par Kélonia pour ces journées des tortues marines :
Des jeux :
Kélonia organise des jeux avec à la clés de nombreux lots à gagner dont une sortie pour aller voir les cétacés en catamaran.
Lors de ces journées de la tortues une animation très originale attend les visiteurs. "Quelle tête auriez-vous si vous étiez une tortue ?" Un miroir interactif développé par Ashok sera présent à Kélonia les 7 et  8 juillet.
 
Une exposition de Marie Hangard, céramiste d'art :
Marie Hangard est une jeune artiste réunionnaise décoratrice sur céramique. Elle a travaillé 5 ans dans un atelier de faïences en émaux cloisonnés. Ce qui lui a permis de développer sa créativité, la recherche chromatique et la maitrise de l’harmonie et de l’espace. Elle fait découvrir à travers des œuvres uniques, une forme de contemplation esthétique, sensible, sensuelle et émotionnelle de la matière céramique, etc. Marie Hangard sera à Kelonia lors des Journées des Tortues Marines des 7 et 8 Juillet 2018.
Le monde de Kelos :
Les visiteurs pourront découvrir les Kelosapiens, les hommes-tortues d'un archipel d'îles situé dans la zone tropicale de la Lémurie. Anaor présentera les hommes-tortues.

La richesse de de la littérature de l'Océan Indien se concrétise aussi avec un grand mythe : la Lémurie. Un continent aurait jadis occupé l'Océan Indien avant d'être englouti avec ses habitants : les lémuriens.
Comme pour l'Atlantide ou le continent de Mu dans le Pacifique, les îles qui subsistent renfermeraient les vestiges de cette ancienne civilisation. Dans le cas de la Lémurie, cette civilisation serait à l'origine même de toute l'humanité.

Au Seychelles, l'île de Praslin est prisée par beaucoup de touristes, elle est présentée comme l'île du paradis terrestre. Sa particularité ? Elle abrite la première forêt de coco-fesses ( ou coco des îles ), un cocotier dont la noix ressemble à une paire de fesses avec le sexe d'une femme. Le chaton de ce cocotier ressemble lui à une très grosse verge. Cela ne fait aucun doute qu'il s'agit là de l'arbre au fruit défendu dont parle la Genèse. Nous sommes donc ici dans ce qu'il reste du berceau de l'humanité.

La Lémurie serait, selon le mythe, le continent berceau de l'humanité. Cela peut s'expliquer scientifiquement avec la dérive des continents, une partie de la Lémurie serait remonté vers le nord et ceci explique que les traces humaines les plus vieilles se retrouvent aujourd'hui dans la corne de l'Afrique. Cette théorie scientifique du premier continent ( Le Gondwana ) formé par l'Amérique du sud, l'Afrique, Madagascar, l'Arabie, l'Inde, l'Australie et l'Antarctique indiquerait que ce continent n'aurait pas été englouti mais disloqué. Toujours est-il que les Darwiniens Sclater et Haeckel y situaient l'origine de l'espèce humaine.

Le plus prolixe au sujet de la Lemurie est sans doute Julles Hermann, maire de Saint-Pierre-de-la-Réunion et premier président de l'Académie de la Réunion. Il voyait dans le découpage de la cote sud une oeuvre des hommes, sans laquelle les premiers arrivants européens n'auraient jamais trouvé l'île accueillante. Ses écrits était publiés dans la revue des colonies et étaient quand même signés de la main d'un grand érudit à l'adresse de ses pairs avec un aplomb qui ne laissait aucun doute sur la véracité de ses théories. Ils ont été regroupés dans Les révélations du Grand Océan à titre postume.

Malcom de Chazal ( à l'île Maurice ) va donner donner une crédibilité à ce mythe dans ces écrits surréalistes et ces diverses participations écrits (articles, préfaces). Chazal impressionnait par son talent et a influencé nombre d'auteurs autour de lui. Pour lui, le créole est une langue qui vient aussi du lémurien.
Contrairement au mythe de l'Atlantide ou du continent de Mu, la Lémurie n'est pas uniquement le mythe d'un age d'or. La civilisation Lémurienne est à l'origine de toute l'humanité. Aujourd'hui, des gens du monde entier habitent à la Réunion... comme pour révéler le mythe.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article